À propos

Photo de Caroline et Bruno

Le projet

La ferme aux légumes d'hiverts est un projet mis sur pied par Caroline Laurin en 2010. Originaire de Saint-Félix-de-Valois, Caroline a complétée une formation en agronomie à McGill en 2012, précédée d'une formation en production horticole au Centre de formation agricole de Mirabel. Elle gère l'entreprise et la production et s'occupe de toutes autres tâches connexes !

La famille, notamment Marlène la sœur de Caroline, a été d'un grand support et s'est impliquée activement depuis les tous débuts du projet qui se déroule sur les terres familiales.

Bruno s'est joint officiellement à l'équipe en 2014 alors qu'il donnait déjà un bon coup de même depuis les tout débuts de leur rencontre. Après avoir œuvré en entretien paysagé , il est fier de mettre à profit ses compétences au développement d'une alternative alimentaire. Bruno est motivé par tout ce qui permet d'améliorer l'autonomie des personnes et des collectivités. Il s'occupe entre autre des livraisons, de service à la clientèle, de l'animation de la page FB, de même que fabriquer milles et un outils et structures utiles.

Nous employons 2 personnes à temps plein en 2017 et bénéficions également d'aide bénévole régulière.

Un drôle de nom

D'où vient donc cette curieuse façon d'écrire "d'hiverts" ?

Eh bien, les légumes "d'hiver" parce qu'au tout début, nous visons la production de légumes de conservation ou d'hiver tel le céleri-rave, chou-rave, panais, rutabaga, etc., permettant de consommer localement, même pendant la saison froide. Néamoins, la distribution de légumes en hiver demande des infrastructures bien différente de la distribution estivale et un certain nombre de défis ne nous ont pas encore décidés à nous lancer! Pour l'instant, nous songeons plutôt à nous joindre à l'initiative des Biolocaux.

Ensuite, on peut penser à nos légumes "dits verts" parce qu'ils sont produits dans un souci des principes d'écologie, qu'il sont vendus localement et sont certifiés biologiques. De plus les légumes sont désherbés et cueillis entièrement à la main dans un souci de minimiser l'utilisation des énergies fossiles, de maximiser l'espace cultivé et de valoriser le travail physique. Nous utilisons pour cela des outils de jardinage commercial, efficaces et ingénieux et sommes toujours à l'affut des innovations dans le domaine.

Finalement, il faut insister sur légumes "divers", parce qu'avec plus de 40 légumes déclinés en une centaine de variétés pendant la haute saison, la diversité est mise en valeur chez nous!

La ferme dans les médias locaux

Article dans la Terre de chez nous
Lire l'article

Gala Agricultrices 2012

Inscription paniers - saison 2012

Partenariat avec métro